L’infertilité est un problème qui touche aussi bien la femme et l’homme. Pour y remédier, il convient de consulter un spécialiste. Découvrez les examens à faire si vous n’arrivez pas à être enceinte.

Consultation d’infertilité

Nombreux couples cherchent à résoudre leurs problèmes d’infertilité. La consultation de médecin de reproduction est essentielle. Les deux partenaires doivent réaliser une consultation d’infertilité auprès d’un praticien pouvant traiter ce genre de problèmes. Les causes d’infertilités ne sont pas seulement d’origine féminine. Des études ont démontré qu’elles sont masculines dans 20 % des cas contre 33 % d’origine féminine. L’infertilité est imputable aux deux partenaires dans 30 % des cas. Lorsque la femme ne parvient pas à tomber enceinte, il ne faut pas en tirer des conclusions rapidement. Il convient de consulter après un an de rapports réguliers sans contraception. Pour les femmes plus âgées, il est préférable de consulter à l’issue de 6 mois seulement.

Les examens pour la femme

Pour la femme, elle est amenée à faire un bilan sanguin afin de connaître la qualité de l’ovulation. Elle devra faire aussi une hystérosalpingographie dans un cabinet de radiologie. L’objectif est d’observer l’état de ses trompes de Fallope. Un petit tube est introduit dans le canal utérin. Au moyen de celui-ci est injecté un produit de contraste dans l’utérus. L’idée est de connaître comment le produit se diffuse dans la cavité utérine ainsi que dans les trompes. En complément de tous ces examens, une échographie réalisée par voie endo-vaginale est effectuée. Elle permet d’écarter de probables anomalies de l’utérus ou des ovaires. Il faut aussi réaliser un bilan d’infertilité chez l’homme.

Les examens du partenaire masculin

Un spermogramme devra être effectué par l’homme. Il permet de vérifier le nombre de spermatozoïdes par millilitre. Il faut aussi connaître leur forme et leur mobilité. Un examen réalisé dans un laboratoire. Avant d’effectuer un spermogramme, il est nécessaire de respecter une abstinence sexuelle de 3 jours minimum. Le sperme est recueilli au moyen de la masturbation. En cas de faible quantité de spermatozoïdes, il est nécessaire de faire un bilan sanguin. De plus, il est indispensable de faire une échographie scrotale ainsi qu’un bilan génétique. Le bilan d’infertilité chez l’homme permet dans la plupart des cas de ne retrouver aucune cause de faible production de spermatozoïdes.