Donner de l’eau au bébé

Les bébés sont des êtres extrêmement fragiles et de ce fait ils nécessitent une attention particulière. Il en va ainsi de même pour tout ce qui touche à leur nourriture et cela comprend bien évidemment l’eau qui est utilisée non seulement pour un usage direct, mais aussi pour le moment où elle est diluée dans le lait infantile. Ainsi, le contrôle de ce dernier est primordial pour assurer une santé de fer à bébé. En effet, à la différence des adultes, le bébé a besoin d’une attention toute particulière surtout concernant l’eau qui lui est donnée en raison des conséquences que cela peut entraîner si  elle n’est pas bien contrôlée. En effet l’eau peut être un vecteur pour de nombreux genres de microbes qui peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé du bébé, car ce dernier n’a pas encore un système immunitaire fort.  

L’âge idéal pour donner de l’eau au bébé.

Il est important tout d’abord de noter, avant de voir les différents types d’eau qui sont bénéfiques pour le bébé, que ce dernier ne peut boire de l’eau avant ses six mois. C’est un aspect de la puériculture que la majorité des parents connaissent, mais il est important de rappeler pourquoi. Tout d’abord, le lait suffit amplement pour donner au bébé les nutriments dont il a besoin pour bien grandir. De ce fait, il hydrate aussi le bébé et ce dernier n’a donc pas besoin, du moins pour ses six premiers mois, d’une source liquide supplémentaire. Ensuite, les reins de ces derniers ne sont pas assez matures pour supporter un apport en eau. Ils sont encore incapables de filtrer correctement l’eau  et de ce fait peuvent courir un risque d’intoxication à l’eau. Néanmoins, après cette période de 6 mois, il est recommandé  d’en donner au bébé en petite quantité, et cela pour éviter par exemple les risques de constipations. En effet, cela peut arriver à partir du moment où le bébé commence à avaler de la nourriture solide d’où la nécessité de trouver eau adaptée parfaitement à ce genre de cas comme il est conseiller dans www.mont-roucous.com.

Les caractéristiques se rapportant à l’eau idéale pour le bébé

En général, l’eau du bébé doit correspondre à certains critères pour qu’elle ne lui soit pas dommageable. Le premier critère se rapporte au taux de nitrate qui ne doit pas être élevé et qui devrait être aux environs de quinze milligrammes par litre. Ensuite vient comme second critère la nature minérale de l’eau qui ne doit pas dépasser les cinq cents milligrammes par litre tout cela afin de ne pas surcharger les reins de l’enfant qui ne sont pas encore mature. Enfin, aucun microbe ou polluant comme le plomb ne devrait se trouver dans l’eau qui est dévolue à un bébé et cela afin de le protéger de tout risque de maladie ou d’infection. Ainsi, comme il est possible de le constater, l’eau qui est donnée au bébé doit être la plus pure et le plus sain possible et cela afin d’éviter tout risque de contamination du bébé par un quelconque microbe.

Les types d’eau qu’il est convenable de donner au bébé

L’eau cristalline pour bébé est un bon moyen pour garder ce dernier bien hydraté, mais il existe aussi d’autres types d’eaux qui peuvent lui être données par exemple l’eau du robinet. Il faut toutefois bien s’assurer que ce qui lui est donné a une faible teneur en minéral et en polluant comme il l’a été invoqué. Ainsi, l’eau du robinet peut être donnée au bébé, mais il faut bien faire attention à ce qu’un avis de contre-consommation n’ait pas été émis, que l’eau ait coulé pendant une à deux minutes afin d’éviter tout risque. De plus, il ne faut en aucun cas lui donner de l’eau chaude du robinet que ce soit pour le lui faire boire ou pour l’utiliser dans la préparation du biberon. En effet, il y a un fort risque que ce dernier contienne un fort taux de plomb, de cuivre ou encore de bactéries et de contaminant. Après l’eau du robinet, l’eau d’un puits privé, si elle est pure peut-être donnée au bébé, mais il faut veiller à ce que ce dernier respecte les normes de qualité et fasse l’objet d’une analyse au minimum deux fois dans l’année. En dernier point, il est évidemment possible de donner de l’eau minérale à l’enfant. Au contraire, il ne serait pas conseiller de donnée de l’eau d’un lac par exemple ou de l’eau dont la qualité n’a pas été vérifiée régulièrement aux bébés. Ces derniers bien évidemment ne devraient pas aussi boire de l’eau gazeuse sans parler d’eau fortement minéralisée.

Les risques liés à un manque d’eau pour le bébé.

S’il a été admis que le bébé n’avait besoin d’aucun apport en eau avant ses 6 mois, cela devient cependant nécessaire après ce stade en raison du changement alimentaire que ce dernier connaît durant cette période. En effet, après ses six premiers mois, l’enfant commence à introduire des articles plus solides dans son alimentation comme des légumes par exemple. De ce fait, il y a un risque de dérèglement alimentaire pour ce dernier c’est pourquoi il faut porter une attention particulière à son hydratation. Dans le cas où des problèmes comme la constipation venaient à survenir, il faut faire bien attention au choix de l’eau qui va permettre de le soulager. Soigner un bébé constipé avec mont roucous peut être une solution a envisagée dans la mesure où ce dernier a un résidu sec de vingt-deux milligrammes par litre ce qui est d’ailleurs un d’un seul à avoir un taux aussi bas. C’est une eau très faiblement minéralisée donc, elle est idéalement conseillée pour des bébés présentant des problèmes de constipation par exemple.  

La seule boisson essentielle au bébé : l’eau

Environ plus de la moitié du poids total du nourrisson est composé d’eau c’est pourquoi il est important de choisir une eau adéquate au bébé qui respecte les besoins de son corps. De manière générale, une consommation d’eau de un litre par jour est une moyenne acceptable pour un enfant de six à douze mois. Dans cette optique, lui proposer de l’eau entre les repas ou les biberons est important. Cependant, si un bébé refuse de boire de l’eau quand il lui est proposé, c’est tout simplement qu’il n’a pas besoin de boire à ce moment-là. De plus, il existe des moments où le bébé aura besoin d’un plus grand apport en eau comme dans le cas de forte chaleur par exemple. Dans ces cas, il faut penser à bien hydrater le bébé en lui donnant de petites quantités d’eau fréquemment. Pour des cas où des maladies entre en jeu comme pour ce qui concerne les fièvres, les diarrhées, ou les vomissements, il faut aussi songer à augmenter légèrement l’apport en eau du bébé afin qu’il ne se retrouve pas déshydraté. Ainsi donc, l’apport en eau du bébé à partir de ses six mois est essentiel dans la mesure ou cela contribue à l’équilibre du bébé en matière de nourriture. De ce fait, le soin à accorder au choix de l’eau en question ne doit pas être pris à la légère et doit faire l’objet d’un choix réfléchit qui prendra en compte les besoins du bébé.