Que ce soit en maternité, en crèche, à son propre domicile, au domicile des parents, au sein des centres de Protection Maternelle et Infantile (PMI), les emplois pour les professionnels de la petite enfance sont nombreux et réguliers, car c’est un secteur porteur. Une multitude de métiers dans les domaines de l’éducation, des loisirs, de la santé ou du social sont accessibles pour ceux qui veulent travailler au contact des enfants en bas âge.

Les métiers de la petite enfance ?

Actuellement, les enfants sont généralement confiés aux personnes habilitées, services, associations pour leur garde et pour leur éducation, car les conditions de vie des adultes ont beaucoup évolué. Les métiers de la petite enfance regroupent les professions qui travaillent au service des bébés et des enfants jusqu’aux pré-adolescents. Ces métiers exigent notamment le souci de l’éducation, un esprit de service, d’affection, de soin ainsi que d’aide de protection. Par ailleurs, les métiers peuvent être sous la tutelle d’un département ministériel et sont soumis à différentes réglementations.

Selon le poste que l’on souhaite occuper, il existe de nombreuses formations aux métiers de la petite enfance. Néanmoins, le diplôme d’État de base des métiers de la petite enfance est le CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance. Exercer de nombreuses activités dans le secteur et acquérir les bases dans la prise en charge d’enfants sont les objectifs principaux de la formation qui dure deux ans. Auxiliaire ou agent de crèche, animateur petite enfance, aide-éducateur, aide auxiliaire de puériculture sont parmi les emplois qui peuvent être exercés avec le CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance. Bref, cliquez ici pour plus d’infos.

Les métiers de l’éducation et du social

Dans le secteur de la petite enfance, il existe différents métiers tels que les professionnels exerçant dans l’éducation enfant et le social.

D’abord, il y a le professionnel travaillant avec les enfants âgés de 0 à 7 ans, qui n’est autre que l’éducateur de jeunes enfants. Ce sont les structures d’accueil de la petite enfance telles que les jardins d’enfants, les crèches, les haltes garderies, etc. qui recrutent souvent des éducateurs de jeunes enfants. Accompagner l’enfant dans sa phase d’éveil dans son épanouissement au quotidien et son développement est sa mission.

Ensuite, l’assistante maternelle s’occupe de garder les enfants qui ont un âge entre 0 et 3 ans. En s’occupant des repas, de la toilette, de l’éducation, elle est chargée de veiller à la sécurité et au bien-être de l’enfant. En initiant les enfants aux règles de vie dans la société, l’assistante maternelle participe également à l’éveil des enfants, en dehors de ces missions basiques.

Enfin, il y a aussi le métier d’Agent Territorial Spécialisé d’École Maternelle ou ATSEM qui assiste le personnel des organismes d’accueil de jeunes ou les éducateurs en classes maternelles. Durant toute la journée, il doit accueillir les enfants et prendre soin d’eux.

Les métiers de la santé

Dans les métiers de la petite enfance touchant le domaine de la santé, il y a les infirmières puéricultrices qui se sont spécialisées dans les soins médicaux apportés aux enfants et aux bébés. Non seulement elles ont une responsabilité d’apporter ces soins, mais elles se chargent également d’éduquer les parents pour qu’une fois seuls, ces derniers soient capables de reproduire leurs gestes. Les infirmières puéricultrices exercent leur métier le plus souvent en hôpitaux ou maternités. D’autre part, il y a aussi les auxiliaires de puériculture. En centres hospitaliers et maternités, ces derniers s’occupent du confort, de l’hygiène et de l’épanouissement des nourrissons. L’auxiliaire a un rôle tout essentiel dans l’accompagnement des enfants même s’il ne s’occupe pas des soins. Ensuite, le suivi de la santé et du développement des enfants dans leur quotidien jusqu’à leur adolescence est attribué aux médecins pédiatres. Ils soignent également les pathologies courantes.

Enfin, il y a le métier des personnes chargées de l’accouchement, de l’accompagnement des nouvelles mamans et des premiers soins aux bébés, qui sont les sages-femmes.

Les qualités pour travailler dans la petite enfance

Pour pouvoir travailler avec des enfants et leurs parents dans de bonnes conditions, il y a des qualités naturelles qui sont essentielles, au-delà des acquis techniques qui s’apprennent au cours de formations. La patience est l’une de ces qualités indispensables dans un métier de la petite enfance. Par ailleurs, côtoyant les petits, les parents et les autres professionnels de la petite enfance, les métiers dans ce secteur reposent sur une communication importante. Savoir faire preuve d’empathie et avoir un sens des relations humaines très développé sont des qualités requises. De plus, il faut être particulièrement attentif lorsqu’on travaille avec les enfants.

D’autre part, il faut être parfait sur les questions d’hygiène et de sécurité pour exercer le métier. Aimer les enfants n’est pas un critère suffisant pour exercer les métiers de la petite enfance. Il faut des aptitudes spécifiques comme la résistance au bruit, aux pressions et les aptitudes au travail en équipe. Bref, la personne doit aussi être organisée, calme, pédagogue, avoir de l’autorité créative, savoir gérer des crises sereinement, etc.